Château Ragia Chapitre 24

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Chapitre 24

-Mhhh plus délicatement! Et prend plus ton temps. Mordille doucement et ne prend que de petites gorgées.

Amelia lui parlait de sa voix douce alors que Rose tentait d’obéir à ses commandements.

La journée avait passé à une vitesse effroyablement longue.

Après que Sofia et Amelia se soient occupés et amusés avec elle ; elle avait du passer la journée a boire à leurs seins tout en se masturbant devant elles en suppliant. Gloria lui avait dit que le produit qu’elle lui avait injecté ne durerait que pour la journée, mais avec tout ce que ces femmes lui forçaient à boire elle avait constamment envie d’uriner!

Voyant bien a quel point elle réagissait puissamment elles exigeaient quelle les prévienne des qu’elle était sur le point de se soulager afin de profiter des gémissement et réaction involontaire du corps de la jeune fille face à l’orgasme constant qui coulait de son entrejambe.

Elle faisait tout pour tenter de ressentir le moins possible, mais sensation était tellement incontrôlables qu’elle ne parvenait même pas a empêcher ses jambes de trembler quand elle pissait ainsi.

-plus doux le regard, voilà très bien, bonne petite.

Rose obtempéra et tenta d’offrir un regard doux et soumis alors qu’elle déposait de petits baisers sur le téton tendu d’Amelia.

Elle avait perdu la notion du temps dans les bras des deux femmes, elle ne savait même pas combien de fois elle l’aveint forcer a tété et a pissé. Sans parler de ce qu’elle avait dû faire et dire pour satisfaire l’audience de pervers qui la regardait. Mais ce qui la terrifiait le plus c’était cette insulte qui avait traversé ses lèvres alors qu’elle subissait son premier orgasme urinaire. De tout son cœur elle espérait qu’elles n’avaient pas entendu ou n’en tiendrait pas compte! Elle n’osait imaginer comment elle serait punie sinon.

Quand les deux femmes avaient déposé sa poussette devant la grande bibliothèque du château elle avait vu cela comme une libération, au moins elle n’était plus dans les serres de gloria. Si Sofia semblait toujours avoir cette idée étrange que cet horrible costume et ce faire traiter ainsi était le fantasme de la jeune fille Gloria elle n’était pas dupe. La Blonde au costume d’infirmière prenait clairement plaisir a la voir souffrir ces humiliations.

Pourtant ces femmes étaient dans la même situation qu’elle! comment pouvait-on apprécier une telle vie! comment gloria pouvait être aussi mauvaise que sa maîtresse!

-Vous ne l’avez pas trop fatigué hein? Elle doit être réveillée pour sa leçon.

Avait dit Amelia en surgissant de la bibliothèque. Dans son simple chemisier blanc, sa petite jupe noire et ses longs cheveux rouges ramenés en queue de cheval elle ressemblait à une bibliothécaire.

-Mais non ne t’inquiète pas. Elle est toute prête pour toi.

-n’oublie pas de la nourrir par contre. Elle a très vite faim.

Avait pouffé Gloria en la laissant aux mains de la femme aux cheveux rouge avant de se retirer vers une des piscines intérieures du château.

-mhhhhh! ghaaaa!

Gémis doucement Rose alors qu’Amelia faisait observer une légère torsion à son clitoris, provoquant un doux orgasme alors qu’elle finissait d’aspirer les dernières goutes.

Bientôt elle fut de retour dans le landau dressé face à la femme. Elle l’avait mené dans une petite alcôve de la bibliothèque, assis dans un grand canapé de cuir Amelia dominait de toute sa stature la jeune fille au regard rendu légèrement fatigué par l’orgasme.

-Tu vois, même si tu n’aimes pas ce que tes maîtresses te font il faut que tu persuades ton corps que tu aimes. Tu comprends?

Elle lui faisait la leçon ainsi depuis deux bonnes heures.

-Tu n’aimes peut-être pas qu’on te traite comme ça, mais c’est ton devoir en tant qu’esclave de tout faire pour satisfaire ta maîtresse. Je vois bien que tu détestes qu’on te donne la tétée, mais si c’est une de tes maîtresses qui te le demande alors elle doit sentir que tu adores prendre son sein. C’set une leçon de base.

-Ghhh oui tata.

Gémis Rose alors que l’œuf se remettait à vibrer doucement dans son entrejambe humide.

Amelia prenait son rôle de professeur très à cœur. Alors que la jeune fille se trépignait faiblement dans son accoutrement rosâtre.

-phhhhh.

Soufflat Amelia de dépit en l’observant.

-Et dire que j’avais prévu des exercices physiques aujourd’hui… J’aime bien Sofia, mais elle aurait pus me prévenir quand même.

-mmmmm. Désolé nnnn.

Rose serrait les dents alors que les vibrations faisaient trembler ses lèvres. Elle se sentait sur le point de jouir!

-C’est pas grave. Et on va retirer ça aussi. J’ai horreur du bruit quand je parle.

D’un coup sec elle retira l’œuf de l’entrejambe de la jeune fille lui tirant un petit cri de surprise et de soulagement.

Rose put enfin savourer la liberté de ne plus sentir son entrejambe trembler dès qu’un spectateur voulait l’exciter.

-Merci.

Souffla-t-elle en retombant lourdement dans son siège aux couleurs infantiles.

-puisque Sex hikayeleri tu ne peux pas bouger, je veux que tu me travailles tes gémissements. C’est très mignon de les retenir comme ça, mais parfois tes maîtresses vont vouloir un son différent. Tu vas devoir t’adapter.

Rose avala sa salive face à l’injonction. Il fallait maintenant qu’elle se donne en spectacle?

-Mhhhh aaaaaah.

Tenta-t-elle de gémir devant la femme au cheveu rouge.

Si elle voulait des gémissements, elle allait lui en donner.

-Non, non, non ma chérie.

Dit elle de sa voix douce. En caressant doucement le visage de la jeune fille.

-On va utiliser ça.

-Quoi? Hey!

Trop faible pour bouger la tête elle sentit une espèce de casque se glisser sur son visage, plongeant son monde dans le noir.

-j’ai trouvé ça dans des cartons. Ils sont un peu vieux, mais Madame Ragia avait de vieilles vidéos d’elle faites avec. Avec un peu de bidouillage, j’ai pus en faire un truc sympa.

Devant les yeux de Rose, l’écran s’alluma et une vidéo en trois dimensions se lança. La résolution et l’effet étaient tellement réussis qu’elle avait l’impression de faire partie de la scène.

Devant ses yeux le corps de Maria apparut. Elle avait le même aspect que la dernière fois qu’elle l’avait vu, comme si elle n’avait pas vieilli d’un seul jour. Ses longs cheveux noir ébène coulant sur ses douces épaules alors que son corps divin était doucement enserré dans une robe élégante noire et rouge. Rose tenta de détourner les yeux, mais la vidéo suivit son regard. Faisant se plonger ses yeux sur le corps de la femme qui l’avait enlevée.

Sur cette vidéo elle était dans une valse avec une autre femme au visage flou, comme si seuls le corps et la danse lascive de Maria importaient sur l’image.

-Ah attender aahhhhh.

Elle sentit des doigts caresser doucement sa vulve, massant et caressant délicatement son entrejambe surchauffé, lui envoyant un doux plaisir qui eut tôt fait de faire revenir son corps dans un état de prés orgasme constant.

-Je veux des gémissements bien clairs et doux. Je veux entendre ton amour ma chérie.

Dis Amelia en continuant à doucement malaxer l’entrejambe de la jeune fille.

Devant les yeux de Rose, les vidéos se succédaient. Elle comprenait toutes Maria comme sujet principal. La plupart la montraient en petite tenue voir complètement nue, comme offrant un spectacle privé a la jeune fille. La femme caressait sa poitrine de ses mains délicates, faisait suivre ses courbes d’un délicat mouvement du bras en agitant délicatement son cul parfaitement formé.

-aaaaaah mhhhhh.

Rose se mit gémir sincèrement sous les caresses d’Amelia alors que Maria apparaissait désormais en bikini sur une plage de sable blanc, se prélassant au soleil en enduisant son corps d’huile brillante.

-voilà c’est bien, encore plus sincère s’il te plaît. Gémis comme si tu étais amoureuse ma petite.

Rose tenta de résister un instant, mais la douceur des caresses et la peur des punitions eurent raison de sa rébellion.

-ouiiii, mhhhhh aaaaah, ouiiii, encoreeee. Aaaaaaah.

D’une voix douce, elle se mit à gémir devant le spectacle du corps de sa maîtresse. Elle ne pouvait s’en empêcher! le plaisir était trop doux et les images l’excitait sincèrement pour son plus grand malheur!

-ghaaaa ouiii aaaaaaaaah!

Son souffle devint profond alors qu’elle sentit la langue d’Amelia s’insérer en elle. Devant elle Maria se masturbait doucement dans ce qui ressemblait à un bureau similaire à celui du château ; lançant de petits regards amusés en face d’elle comme si elle observait directement Rose gémir.

Dans son intimité la langue voyageait avec délicatesse alors qu’Amelia avait remonté ses mains vers ses seins pour doucement caresser ses tétons, envoyant une nouvelle onde de plaisir dans son cerveau.

-hhhhhhhmmmm haaaaaaaaa! haaaaaa!

Ses gémissements devinrent plus lourds à mesure que l’orgasme se rapprochait, ses bruits recouvrant ceux de la vidéo ou Maria avait commencer a pousser de petits bruits de contentement qui rendirent ses seins immédtament encore plus durs sous le doigter d’Amelia

-Ah ah ah ghhhhh!

Elle se mit à haleter alors qu’elle sentait l’orgasme se préparer entre ses jambes. Devant elle Maria aussi semblait prête à jouir également.

Rose ne pouvait décrocher son regard de son visage délicat à peine déformer par le plaisir, comme si même en jouissant elle devait conserver cet air noble et délicat.

-Ah! ah! ouiiiii!

Son corps se cabra dans un puissant orgasme alors que sa vessie s’ouvrait contre sa volonté.

-Aaaaaah! ghhhhhhh! mhhhhhh!

Ses jambes se mirent à trembler alors qu’elle se soulageait dans la bouche d’Ameia qui avalait sans broncher le mélange de liquide et de fluide.

-ggggggggghhhhh!

Le jet conserva la sensation d’orgasme alors que sa vessie se vidait. Le produit de Gloria était terriblement efficace, chaque jet d’urine était comme un orgasme à part entiére. Elle sera les dents afin de tenir Sikiş hikayeleri alors que le jet se terminait doucement, la laissant haletante et tremblante, les jambes écartées agitées de spasmes nerveux.

Le casque se retira aussi vite qu’il était venu et le visage souriant d’Amalia apparut devant elle. La femme aux cheveux rouges avait le visage luisant de ses fluides alors que l’absence d’odeur d’urine sur le sol lui apprit qu’elle avait tout avalé.

-Pas mal du tout. Encore un peu de travail et ce sera parfait.

Elle se mit à défaire une nouvelle fois son chemisier en se mettant à genoux, plaçant sa poitrine en face du visage de la jeune fille.

-Une tété et on recommence, cette fois tu me ferais des cris un peu plus plaintifs et on travaillera tes halètements.

-ahhhh ahhhh o-oui, aaaah merci tata.

Souffla rose encore épuisée.

-Aller aller on se dépêche je veux qu’on puisse faire au moins cinq sessions avant ce soir.

Rose se demanda si le regard doux d’Amelia n’était pas encore plus terrifiant que celui pervers de Gloria

-Et ça marche comment?

-C’est super simple, regarde.

Sofia appuyât sur l’écran de son petit appareil et le large écran commença à afficher des extraits vidéo du supplice de la jeune fille durant la journée.

Il devait être dix-huit heures passées quand Amelia était décidé que la leçon de Rose était finie. Depuis la jeune fille était au repos. Posé dans son landau au milieu du salon elle avait pus reprendre des forces alors que l’œuf avait disparu de son entrejambe.

Elle était restée ainsi jusqu’as la fin du repas des trois femmes, Sofia venant lui donner une tété alors que Gloria et Amelia étaient prises dans une grande conversation sur les futures thématiques de la semaine.

Rose appréhendait ce que ces femmes allaient encore lui faire subir…

Une fois nourries les femmes avait rejoint le salon pour la dernière activité de la journée.

-On va pouvoir savoir si notre petite a bien suivis les règles.

Dis Sofia alors que des jauges se remplissaient sur l’écran. Rose comprit que c’était une espèce de conteur de vote. Qu’est-ce qui allait encore se passer?!

-et si elle gagne? Tu as prévu quelque chose.

Demanda Amelia qui observait l’action de manière détachée, comme si elle ne s’intéressait pas vraiment au jeu.

-Oh oui bien sûr. Je pensais à un long bain chaud suivi d’un massage, maîtresse ma donner quelques huiles je suis sûr qu’elle va adorer.

Rose se força à rester le plus immobile possible pour tenter de faire oublier sa présence, mais intérieurement elle se mit espérer.

Elle en avait assez d’être traitée comme un objet, mais l’idée de son corps massé et huilée, de l’eau chaude s’écrasant sur son corps détendu, des orgasmes doux et d’une nuit calme. C’était quelque chose qu’elle aurait tué pour avoir.

Soudain l’écran fut le centre de son attention. Elle observait les jauges avec avidité. Elle s’était humiliée, avait tout accepté sans trop broncher. Elle devait avoir réussi!

L’écran diffusait toutes ses petites erreurs, les moments où se langues avait fourché, les moment ou elle avait émis de légères protestations… mais rien de quoi surpasser tout le reste!

La barre verte transmettait bien cela! elle état largement en avance! elle allait réussir!

-Oooooh dommage.

Le visage de Rose se décomposa quand elle vit la barre rouge bondir d’un coup et passer devant la verte en un instant.

Devant ses yeux désespérés, elle pouvait voir la vidéo de son corps attaché dans le laboratoire, gémissant et suppliant alors que les orgasmes provoqués par l’urine ravageaient son corps.

-Cinglé hein? mhh non, non , non , une gentille fille ne devrait pas parler de ses tatas comme ça.

-Non! s’il vous plaît! non! j’ai été une bonne fille! non! je — je — tata! je suis une bonne petite fille! s’il vous plaît!!

-déjà on va rendre cette vilaine fille un peu plus silencieuse.

-Pitié! non! je veux pa mphhhhhhh!

Sans qu’elle puisse résister Gloria enfonça un bâillon boule percer de trou entre ses lèvres, lui coupant la parole alors qu’elle tentait vainement de supplier qu’on l’épargne.

-Oh et il semblerait que le public t’ait choisi pour mener sa punition en plus.

Dis Sofia en sautillant joie alors que l’écran s’éteignait derrière elle.

-Qu’est ce que ça veut dire?

-Que c’est toi qui décides de tout, moi et Amelia on devra t’obéir.

Amelia leva les yeux au ciel en souriant. Comme si elle trouvait l’enthousiasme de Sofia charmant alors que Rose tentait de s’échapper de ce cauchemar en s’agitant dans son landau, mais ses muscles privés de force l’en empêchait.

-T’as vraiment pensé à tout toi.

Sofia hocha la tête de fierté face à la remarque.

-Phooooooon phtoooop paiphéééé phoii!

Hurlat Rose au travers de son bâillon face au regard pervers de Gloria.

-Mhh je sais déjà ce que je vais faire.

Une petite piqûre envoie Rose dans un monde sans rêve.

Elle rouvrit les yeux comme si Erotik hikaye seulement un instant avait passé. Bien vite elle comprit sa position. De ses vêtements ne restait plus que sa coiffe rose et sa minuscule jupe rosâtre ainsi que sa culotte percée.

Elle était dans un des grands lits à baldaquin du château dans une chambre inconnue. Certainement au niveau des chambres d’amis.

Son corps était attaché de manière a ce que la plante de ses pieds vise le plafond, un solide mélange de sangles maintenant ses jambes fermement écartées et levées alors que le bas de son corps était fixé au lit par une sangle traversant son bassin. Ses deux bras pointant vers les extrémités opposées du lit, fermement fixé dans de larges gaines de cuir ne lui laissant aucune opportunité de mouvement.

Heureusement qu’elle était souple sinon cette position serait une véritable torture.

-Mpph!

Le son de sa protestation lui apprit qu’elle avait toujours son bâillon en bouche.

-Bien installé?

La voix de Gloria la figea. Depuis sa position elle n’avait aucune d’où elle pouvait venir.

-Mphhhhhh!

Protesta la jeune fille alors que le bâillon la forçait à constamment avaler sa salive.

-t-t-t-t-t que de violence. C’est pour ça que tu es punie ce soir.

Gloria apparus entre ses jambes écartées la dominant de toute sa taille, elle portait un bustier de cuir noir simple alors qu’un long gode noir semblait fusionné avec son bas ventre.

-Mais je suis sûre que ça te servira de leçon.

-Mphoooop!

Criat la jeune en se débattant de toutes ses forces, se rendant compte avec surprise que sa puissance musculaire était revenue a son niveau optimal. Mais elle était attaché avec tant de savoir que bouger du moindre millimétré lui était interdit.

-Et regarde qui s’est changé juste pour toi.

Des deux côtés du lit apparurent Sofia et Amelia, les deux portaient désormais des uniformes de soubrettes du même acabit que la nuisette-uniforme qu’elle avait portée quand l’aphrodisiaque l’avait fait s’offrit à Maria. C’était des uniformes légèrement bouffants laissant voir le corps par transparence alors qu’un petit tablier couvert de dentelle descendait jusqu’au début de l’intimité, les coiffes se terminaient en petite tresse de frou-frou blanche encadrant le visage souriant des deux femmes.

Rose remarqua que leur poitrine semblait enflée.

Lentement alors que Rose contemplait son impuissance à se libérer les deux femmes se réprochére d’elle, grimpant lentement sur le lit.

-mphop pharrepher! phihihihihih ghonhonhonh!

Rose se trépigna en gloussant alors que Gloria baladait tranquillement ses doigts sur sa plante exposée, emplissant son esprit de la torture des chatouilles sous le regard souriant et silencieux des deux femmes maintenant au niveau de son corps.

-Pour une vilaine petite fille, j’ai pensé à une punition très simple.

Dit-elle en laissant tranquille les pieds de la suppliciée. Faisant cesser les plaintes étouffées et les gloussements.

-Nos deux amies ici présentes on, tu l’auras remarqué beaucoup de liquide à évacué. Heureusement une gentille fille comme toi va se charger d’apaiser leur souffrance n’est-ce pas?

Dit-elle souriant alors que Rose voyait avec horreur les seins enflés des deux soubrettes goûtant de lait sous la pression.

-Libère-les et tu pourras aller te coucher, d’accord?

Rose hocha frénétiquement la tête.

-Oh avant bien sûr un petit détail.

Dit-elle en faisant une fausse mine surprise, comme si elle venait de rappeler de quelque chose.

-Tu te souviens comme tata t’avait dit qu’elle voulait te faire l’amour quand on te chatouillait? tu sais la première fois qu’on c’est rencontré?

-Mphon!

Protesta Rose en se souvenant de la phrase de la blonde pendant leur première rencontre.

-Tu veux bien faire plaisir a tata avant qu’on ne commence ta punition.

-Phonnnn!

Criât Rose

-Quelle bonne fille! mesdames chatouiller la doucement, un doigt ou deux, qu’elle profite bien des sensations. Il ne faudrait pas qu’elle s’épuise avant sa tété. Mais attention on ne commence pas la punition tant que je n’ai pas joui.

Rose vit Sofia et Amelia lécher goulûment leur doigt avant de les approcher lentement de ses aisselles.

-phon phon phon mhhh-h-h-h-h-h-h-h!

Les doigts commencèrent une lente parade sur ses aisselles tendues, grattant tendrement la peau, découvrant avec lenteur tous ses points les plus sensibles alors qu’elle trépignait d’un gène atroce.

-mphhhh mhhhonhonhohnohn!

-Attention pas trop vite il faut que tout s’humidifie bien.

Dis Gloria en savourant le visage rempli de gêne de la jeune fille qui tentait d’éviter les doigts joueurs des deux femmes.

-Mphhh! ph ph ph!

Lentement Gloria malaxa l’entrejambe de la jeune fille, grattant son clitoris, pinçant sa vulve pour la rendre plus sensible, savourant ses tressautements.

-Mhhh oui excite toi ma chérie.

-mphtooohohop mhhhh!

Rose le regard souriant et impassible des deux soubrettes rendait la chose encore pire, avec un seul doigt chacune elle lui tirait de petits gloussements de gène voir des petits rires sous son bâillon, mais surtout une sensation de gêne horrible tant son impuissance se lisait dans leurs yeux.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan olun

Bir yanıt bırakın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak.


*