L’homme de Ma Vie 01

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ass

Aujourd’hui avec mon amie Sandrine nous sommes invitées a un anniversaire.

Gaétan le frère de Viviane fête ses 24 ans.

Je me maquille un peu, mets une robe sage (qui arrive au dessus des genoux), elle est assez décolletée pour que mes seins, malgré le soutien-gorge, aient tendance à vouloir en sortir.

Je troque le string habituel pour une culotte plus confortable.

En plus de sa famille Gaétan a invité ses copains et copines.

Une table bien garnie en boissons diverses et victuailles est dressée sur la terrasse, chacun se sert selon ses envies.

L’alcool aidant l’ambiance est bonne.

Gaétan nous présente ses amis et amies, parmi eux il y a un beau jeune homme qui répond au prénom de Luc.

Quand il me le présente je reste sans voix et sans pouvoir faire de gestes devant lui. C’est à peine si j’arrive à prononcer:

– bonjour, enchantée –

Je suis subjuguée par ce jeune homme blond au physique agréable, bien bâti (il a une belle gueule, ses muscles se dessinent a travers son polo, de belles fesses ressortent du pantalon bien ajusté).

La réception se poursuit et je vois que Luc m’observe sans cesse. A vrai dire je fais la même chose, il m’attire comme un aimant.

Il appelle Gaétan et lui parle en regardant vers moi. Gaétan me fait signe de les rejoindre.

– Aude peux tu venir un instant –

– oui! il y a quelque chose que je peux faire pour toi –

– Luc veut faire ta connaissance mais il n’ose pas t’aborder –

Nous restons Luc et moi à nous regarder sans bouger ni dire un mot.

Gaétan se met à rire, prend ma main, la met dans celle de Luc et :

– allez boire un verre et vous installer sur la pelouse vous pourrez vous regarder dans le blanc des yeux à loisir si vous n’arrivez pas a vous parler –

Nous tenant par la main nous gagnons la table comme deux automates.

Luc:

– je vais aller nous chercher un verre, que veux tu boire –

moi:

– un jus d’orange s’il te plait –

Il se rend au buffet, s’empare d’un pichet en remplit deux verres et m’en tend un.

Nous allons nous asseoir sur la pelouse dans un endroit tranquille puis nous entamons une longue conversation en parlant de beaucoup de sujets, surtout de nous.

La glace a fondue entre nous.

Luc est sportif: musculation, jogging.

Je lui dis que certains sports sont difficiles à pratiquer pour moi car ma poitrine est trop ballottée.

– oui mais pour la natation elle peut servir de flotteur –

Et il rit de sa blague.

– ce n’est pas gentil de te moquer d’une handicapée –

– beaucoup de femmes seraient ravies d’avoir ton handicap. Moi tes seins me plaisent beaucoup, ce doit être agréable de les admirer et de les caresser –

Je ris et lui réponds:

– tu es bien un homme, tout de suite le vice –

Je sens que ma culotte est bien mouillée tellement, j’ai envie que Luc me prenne dans ses bras et plus.

Nous restons longtemps seuls tous les deux ne voyant pas le temps passer, indifférents à ce qui nous entoure.

La mère de Viviane vient nous demander de rester pour le repas du soir.

Luc décline l’invitation, il doit ramener des invités.

Je suis déçue.

Avant de se lever il demande à me revoir escort gaziantep yabancı bayan le samedi suivant. Heureuse j’accepte sans hésiter, il sourit.

Il m’embrasse sur les joues et me quitte. Seule je suis perdue.

Je retrouve mes amies Viviane et Sandrine qui me font des réflexions gentilles en riant.

– on ne t’a pas beaucoup vue lâcheuse –

– avec Luc vous étiez collés l’un à l’autre –

Je rougis et bredouille en tentant de me justifier.

Et pendant le repas ça continue.

– vous avez vu, notre Aude elle est amoureuse et elle plane –

– il est mignon le Luc, hein! Annie –

J’évite de répondre et d’ailleurs quoi répondre, mes amies n’ont pas tort je suis sur mon nuage.

Je mange peu l’esprit ailleurs et je n’entends pas quand on me parle.

– allo! la lune, ici la terre, répondez s’il vous plait –

C’est l’anniversaire de Gaétan mais visiblement de la façon où on me vanne c’est aussi ma fête mais dans l’état où je suis cela me passe au dessus de la tête, je plane.

Avec Sandrine nous quittons nos amis, en route elle ne cesse pas de me questionner. je me défends comme je peux évitant de répondre à ses questions.

Nous nous quittons en nous faisant la bise et rentrons chez nous.

Dans ma chambre, une fois couchée, je ne trouve pas le sommeil et j’ai le ventre en feu.

Je pose une serviette de toilette sous mes fesses, je mets un linge roulé en boule dans ma bouche (je ne veux pas ameuter mes parents avec mes gémissements et mes cris).

Mes doigts pénètrent ma chatte gluante et font des va et vient rapides puis je masturbe énergiquement mon clitoris.

Mon ventre se soulève, mes cris sont étouffés et la jouissance arrive rapidement me laissant anéantie.

C’est la première fois que je me masturbe a cause de Luc mais pas la dernière.

La semaine qui suit je ne vis que pour notre prochaine rencontre.

Je me masturbe souvent pour calmer mes envies sauf quand j’ai rendez-vous avec mon oncle Henri pour une relation intime.

Avec Henri c’est presque la fin de notre liaison qui finira quand les choses deviendront sérieuses avec Luc, je l’ai prévenu, il comprend mais regrettera sa petite salope.

Le samedi je me maquille soigneusement et m’habille sexy pour lui plaire.

Je tourne en rond en l’attendant ce qui intrigue ma mère qui ne m’a jamais vu dans cet état.

J’ai pris une résolution: pas de caresses intimes ni de relation sexuelle pour un premier rendez-vous, je dois paraitre sérieuse à ses yeux.

– C’est qui ce gars qui vient te chercher –

Me demande maman.

Je lui réponds.

– un copain –

Elle est sceptique et mon père rit.

14 heures une voiture s’arrête devant la maison, Luc est à l’heure. Je cours, je vole pour le rejoindre.

Il m’ouvre la portière, me fais la bise et me demande si je vais bien.

– alors Aude, en forme aujourd’hui? –

– il fait beau, la vie est belle et je sors avec un beau gars alors quoi demander de plus –

– je suis content que tu aies accepté ce rendez-vous –

– pourquoi pas, j’ai bien aimé le petit moment passé ensemble à l’anniversaire, tu me parais être genç escort gaziantep d’une compagnie agréable et un ami de Gaétan ne peut pas être un mauvais garçon –

– quelle analyse. Moi j’ai simplement eu envie de te revoir –

– c’est réciproque je dois l’avouer –

Les rideaux de la fenêtre du salon bougent: deux curieux nous observent.

Luc démarre la voiture, en route:

– ça te dit un tour en barque sur le fleuve –

– oui, ça me convient très bien –

Ce qui est bien pour lui est bien pour moi.

Il fait beau, il y a du monde quand nous arrivons à Mary sur Marne devant la cabane de la loueuse de barques et pédalos.

Luc règle la location, me prend par la main, se dirige vers une barque, monte dedans et me tiens pour éviter que je ne tombe en montant car elle tangue.

Il détache l’amarre et prend les rames. Je suis assise face à lui.

Ma jupe courte ne cache pas grand chose de mes cuisses et mon string est visible, le regard de Luc se porte souvent vers cet endroit.

Il a de l’esprit et nous rions beaucoup.

Avec le plat des rames il frappe sur l’eau m’éclaboussant, mon chemisier commence à coller à ma peau.

Au bout d’un moment il accoste à la berge, amarre la barque à un tronc d’arbre.

Il m’aide à descendre de l’embarcation, me tient pendant que je grimpe sur la berge, comme il est derrière moi en contrebas il aperçoit mon string et mes fesses, d’autant que lorsque j’escalade la berge je dois positionner mes pieds de façon à être en équilibre et à pouvoir grimper.

Mes jambes se retrouvent bien écartées et dans ces conditions ma jupe ou rien c’est pareil.

Nous nous asseyons dans l’herbe et soudain c’est le silence entre nous.

Il me fixe et je constate que son regard est trouble, je me sens bizarre.

Il prend l’initiative et passe un bras autour de mon cou.

Il approche ses lèvres de miennes, m’embrasse, sa langue pénètre dans ma bouche.

Je réponds à son baiser, ma langue va à la rencontre de la sienne.

Le baiser dure longtemps, très longtemps mettant le feu à mon ventre.

La mouillure envahit mon vagin.

Il caresse mes seins et mes cuisses d’abord timidement puis en s’enhardissant, les caresses se font plus précises.

“Annie ou sont passées tes bonnes résolutions: envolées à la première occasion”.

Je décide d’en faire autant et caresse son torse, ses cuisses et bien évidemment ma main se pose sur le gros renflement de son pantalon. Il tressaille.

Tout en m’embrassant une de ses mains s’insinue sous mon tee-shirt, déplace le soutien-gorge et caresse mes seins.

Il me couche sur le dos, relève mon maillot, ses lèvres et sa langue parcourent mes seins et excitent les tétons qui se raidissent.

– c’est bon et c’est doux, comme je l’imaginais –

Son autre main caresse mes cuisses, soulève ma jupe, se glisse dans mon string. Je n’ai aucun geste de recul, au contraire j’écarte les cuisses.

Il caresse ma chatte.

– c’est l’inondation ici –

Je lui réponds:

– la faute à qui –

Il rit et m’embrasse passionnément.

Quand ses doigts pénètrent dans mon vagin mon corps se cabre et je gémis.

Les gaziantep gerçek resimli escort bayan va et vient durent un moment pendant que ses lèvres sont toujours sur mes seins qu’il me dit adorer.

Il se met à masturber mon clitoris, je pousse des cris. Il fait durer le plaisir.

Tant bien que mal je dégrafe son pantalon, il se soulève pour que je puisse le baisser un peu et je sors son pénis en me jouant du caleçon, je le caresse puis le masturbe. c’est un beau morceau de chair bien raide.

Sa main quitte ma chatte et tire sur mon string, je soulève mes fesses, le vêtement glisse le long de mes jambes et se retrouve dans l’herbe.

Luc se déplace, sa bouche embrasse mes cuisses puis ma chatte gluante, sa langue pénètre dedans et s’agite puis vient lécher mon clitoris bientôt remplacée par ses dents qui le mordillent et l’agacent.

Je gémis et remue de plus en plus.

Sa queue est près de mon visage, je l’embrasse, la lèche en partant du gland pour finir sur les bourses. Je la suce d’abord doucement puis rapidement en m’appliquant a bien serrer les lèvres pour qu’il ressente mieux la fellation. Il aime et me le fait savoir.

Je ne tiens plus et je sens l’orgasme arriver, je lui dis:

– prends moi maintenant chéri –

Luc se couche sur moi, son pénis bute sur ma chatte, d’un coup se reins il me pénètre me tirant des gémissements pendant que son membre s’enfonce dans mon vagin.

Nous nous embrassons fougueusement, j’ai le goût de ma mouillure et l’odeur de ma chatte dans ma bouche.

Mes bras entourent son cou et je me serre fort contre lui.

Nous remuons ensemble, je crie et je jouis, des jets de liquide sortent de mon vagin arrosant son sexe sans que cela semble le gêner.

La queue de Luc continue à aller et venir dans mon ventre et tout en me caressant il me dit:

– ma puce je ne vais plus tenir –

– chéri viens dans ma bouche, je veux boire ton sperme –

Il se déplace, se met genoux au dessus de moi de façon que se verge soit placée au dessus de mon visage, je prends sa queue dans ma bouche et lui fais une fellation en triturant ses bourses avec mes mains.

Rapidement il se raidit et je reçois des jets de sperme dans ma gorge, j’avale et continue à sucer pour bien nettoyer son pénis.

– c’était bon, on continuera ailleurs si tu es d’accord mais il faut retourner maintenant –

– oui! oui! dans tout bon repas après les hors d’œuvre il y a le plat de résistance et ensuite le dessert –

Ma remarque le fait sourire.

Rhabillés nous remontons dans la barque, Luc prend les rames et nous faisons le chemin inverse.

– Luc je t’ai dis des mots que je n’ai pas l’habitude d’employer, je suis confuse –

– pas de problème ma puce j’ai bien aimé et ça ne me choque pas, au contraire. Tu sais je ne suis pas insensible à ton charme –

Il m’aide a descendre de la barque, l’amarre au ponton et se dirige vers la baraque de location.

Quand il revient il me prend la main et nous nous dirigeons vers sa voiture.

– je sais où aller pour continuer ce que nous avons commencé –

– tu ne perds pas le nord, tu n’as pas honte de profiter d’une faible femme sans lui demander si elle est d’accord –

Il est décontenancé.

– je ne t’oblige à rien, si tu ne veux plus continuer dis le et on s’arrête là –

– je blague, ne fais pas attention à mon humour spécial. J’ai apprécié les hors-d’œuvre et j’ai aussi envie du plat de résistance et du dessert –

– tu me rassure. J’espère que la suite te conviendra et t’apportera autant de plaisir –

La journée n’est pas terminée et je pense que le meilleur est à venir.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan olun

Bir yanıt bırakın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak.


*